Des plantes sèches pour le givre

Dans les parterres de vivaces, il était de bon ton de couper dès l'automne toute la végétation morte. Les parterres étaient alors propres mais singulièrement nus.

Des plantes sèches pour le givreJusqu'à l'arrivée des perce-neige, on n'avait plus sous les yeux que de la terre nue. Mais le jardin a pris une place plus importante dans nos vies et nombre de jardiniers ne veulent plus de ce vide hivernal. Les parterres sont laissés en l'état, avec les tiges séchées des vivaces qui restent dressées. Elles deviennent des silhouettes visibles dans le brouillard. Elles se couvrent joliment de givre brillant sous le soleil.

Il suffit de regarder un massif à contre-jour pour distinguer par transparence une large gamme de bruns, d'ors et de textures. Ce jardinage qui ne fait plus rimer propreté avec beauté propose aussi une nouvelle relation vis-à-vis de la vie sauvage : des insectes hivernent dans les tiges creusent tandis que les graines que recèlent les hampes florales sèches nourrissent des oiseaux. Et voici que des jardiniers guettent par la fenêtre le passage des chardonnerets…

 

+1