Articles

Veillez à tout avoir sous la main pour pouvoir vous y mettre rapidement. Le 15 mars est le moment idéal pour semer des tomates ; après le 15 avril, il est déjà trop tard ! Achetez des semences de belles et délicieuses tomates comme la tomate cerise Black Cherry, la Coeur de Boeuf ou la Costoluto Genovese. Procurez-vous un plateau à semis et un sac de Terreau semis et bouturages ASEF frais.

Le mini concombre ou concombre à confire, que les Anglais appellent cucamelon, est un minuscule concombre de la taille d’un raisin. Il a le goût du concombre avec une petite touche de fraîcheur citronnée et surtout, il ne provoque pas de reflux gastrique.À ne pas confondre avec le concombre citron, ce fruit jaune pâle du format d’un citron qui fait merveille dans un verre de gin tonic.

Des tomates, il y en a de toutes les formes, couleurs, dimensions et poids. Ceci dit, quelles que soient celles que vous cultivez, sachez que rien ne vaut le goût de vos propres tomates.

Pas d’automne sans potirons. Ils se récoltent en ce moment, dans toutes les formes et de toutes les couleurs. Mais sachez que leur saveur et leur durée de conservation peuvent être très variables. Les potirons sont de vrais gloutons qui s’enfilent pendant trois à quatre mois de grosses portions d’eau et de nutriments, de façon pratiquement insatiable.

Court Pendu, Beurré Chaboceau, Comtesse de Paris... Cela vous dit quelque chose ? Les anciennes races de pommes et de poires sont plus que jamais de retour dans l’air du temps.

Connaissez-vous la laitue de chien, la bette jaune, le topinambour, le panais, la capucine tubéreuse, la laitue Red Giant ou la ramonasse ? Ces légumes ‘oubliés’ ou au contraire tout récents sont plus tendance que jamais.

Des fruits rouges en ravier ? Très peu pour nous ! Nous préférons déguster le cassis à peine cueilli de son arbuste, porter les fraises gorgées de soleil directement à notre bouche dans le jardin et égrainer les groseilles rouges avec les dents à même la tige.

Parfois, on n’a simplement pas envie d’avoir un potager. Ou votre jardin est trop petit pour un coin avec des groseilles. Heureusement, vous pouvez parfaitement faire pousser des fruits et des légumes dans votre jardin d’agrément. Ils ne sont pas seulement délicieux, ils sont souvent aussi très beaux.

Cultiver soi-même ses légumes : c'est bon pour la santé et pour le portefeuille. Tout le monde peut cultiver un potager. Il ne faut y consacrer que quelques mètres carrés et d'une demi-heure par semaine.

Désormais, les pommes de terre ne servent plus à remplir artificiellement les assiettes, mais constituent un ‘nouveau’ légume qui surprend par sa multitude de formes et de saveurs. Plantez donc des variétés primeurs plutôt que les traditionnelles pommes de terre de conservation : elles prennent beaucoup moins de place dans le potager et ne sont guère sensibles à la redoutable maladie de la pomme de terre (phytophthora).

Vous adorez les salades vertes, les épinards et les radis, mais vous n'avez pas l'ambition de vous lancer dans un potager. Un mètre carré suffit pourtant à cultiver des légumes frais, sans trop d'efforts et sans devoir y consacrer trop de temps.

Peut-on imaginer un potager belge sans choux ? Ces légumes se cultivent facilement, mais il faut bien connaître leurs besoins spécifiques : beaucoup d’engrais et de chaux, et un morceau de toile moustiquaire pour lutter contre les piérides du chou, les mouches du chou et les chenilles du chou.

Si vous êtes fermement décidé à entamer cette année votre propre potager, vous avez très certainement déjà entendu parler du ‘plan de culture’. Ce dernier est en effet indispensable pour préserver votre potager des fléaux et autres maladies, année après année.

Pour rehausser vos préparations chaudes ou froides, rien de tel que des herbes aromatiques fraîches. Elles leur apportent davantage de saveur. Il est donc parfaitement logique de trouver, pour ainsi dire dans chaque cuisine, un ou plusieurs petits pots de fines herbes.