Mon premier potager, comment commencer ?

Cultiver soi-même ses légumes : c'est bon pour la santé et pour le portefeuille. Tout le monde peut cultiver un potager. Il ne faut y consacrer que quelques mètres carrés et d'une demi-heure par semaine.

1. Comment commencer ?

Choisissez un endroit qui bénéficie au moins de 6 heures d'ensoleillement par jour, dont le sol n'est pas humide et facile d'accès. Un vieux bac à sable, un carré d'herbes aromatiques en friche ou une bande de gazon superflue : il n'en faut pas plus. Démarrez votre potage en février-mars, dès que le sol s'est un peu réchauffé. Si vous commencez en avril ou mai, vous pouvez également acheter des plantes potagères.

Une terre noire ou argilo-sableuse est idéale pour le potager. L'argile est trop lourde et compacte et souvent trop humide pour les légumes. Le sable, quant à lui, ne retient pratiquement pas l'eau et les matières nutritives.

Accordez beaucoup d'attention à la préparation du sol avant de planter et de semer, et ce afin d'éviter la frustration liée à la mauvaise croissance ou aux maladies des légumes, voire à l'échec total de la récolte. Débarrassez l'endroit choisi des mauvaises herbes et retournez bien la terre. Ameublissez la couche supérieure, épandez une bonne couche de Naturen Amendement de sol et remuez. Cet ajout de matières organiques améliora la qualité du sol et favorisera l'enracinement des premiers légumes. Faites un copieux apport d'engrais de base, car le risque est grand que votre lopin de terre nouvellement conquis soit encore de qualité médiocre. Mélangez Naturen Engrais jardin dans la couche arable et arrosez pour favoriser l'absorption des granules. Si le sol de votre jardin est très pauvre, faites un apport de Naturen Engrais à base de Guano del Peru, riche en nutriments.

2. Quels légumes choisir ?

Commencez par des légumes faciles à cultiver et que vous aimez : salade (plusieurs variétés), radis, épinards, carottes, poireaux, courgettes et potirons. Ratissez la terre finement et creusez un sillon rectiligne (au cordeau). Ne commettez pas l'erreur du débutant : mieux vaut semer trop clairsemé que trop dru. Semez les semences volumineuses (par ex. radis) en profondeur et les semences fines (carottes) en surface. Tassez bien à l'aide du plat du râteau et arrosez (arrosoir à pomme). Mettez une étiquette nominative au début de chaque ligne.

Prévoyez un lopin à part pour les plantes volumineuses, comme les courgettes et les potirons. Ces cucurbitacées poussent facilement et donnent une récolte abondante, mais elles sont très friandes d'engrais. Au moment du repiquage, faites un bon apport de Naturen Engrais jardin puis encore une fois par la suite, quand les plants sont bien enracinés et sont en pleine croissance. Vous pouvez également acheter des plantes potagères

Si vous disposez d'une serre ou d'une couche (plastique), essayez les tomates. Ce sont des plantes qui, moyennant un peu de chaleur, ont une croissance rapide et une production abondante et succulente. Elles apprécient les apports d'engrais : chaque semaine, d'avril à septembre, donnez-leur Naturen Engrais Tomates et plantes aromatiques. Arrosez toujours à la base du pied, en évitant les feuilles. Humides, celles-ci peuvent être atteintes par des maladies fongiques.

3. Variez dans votre potager

Si vous attrapez le virus du potager et souhaitez étendre sa surface, mieux vaut établir un plan d'assolement. En pratiquant la rotation des cultures, vous préserverez la qualité du sol et réduirez les risques de maladies et d'attaques de nuisibles. Divisez votre potager en trois parties (soles). Semez et plantez les légumes d'une même famille ensemble : brassicacées (choux, brocoli, chou pak-choï), légumineuses (pois, haricots) et légumes racines et tubercules (carottes, betteraves, céleri, pommes de terre, etc.). Tomates, salades et oignons peuvent occuper les vides. Chaque année, alternez les cultures. Dans un grand potager, vous pouvez affiner le système et tenter six à huit soles. La rotation des cultures apporte à chaque légume ce dont il a besoin : de la chaux et de l'engrais pour les brassicacées, un apport d'engrais modéré pour les tubercules et les légumes racines et un peu de matière organique pour les légumineuses.

4. Sus aux agresseurs

Malheureusement, dès que les jeunes feuilles de salade et plants de courgette sortent de terre, les hôtes indésirables s'invitent au festin. Heureusement, des moyens existent. Vous allez consommer vos légumes. Les produits de lutte biologique auront donc la préférence. Sans danger pour les animaux domestiques, les hérissons ou les oiseaux, Naturen Limex Bio protège vos plantes de ces voraces. Par temps chaud et humide, les pucerons peuvent aussi faire des dégâts, comme le puceron noir de la fève sur les haricots. Vaporisez vos plantes de Naturen Insecticide végétal dès la première attaque de pucerons. Certains légumes (haricots, courgettes, concombres, potirons, tomates et pommes de terre) peuvent, en fonction des conditions météorologiques, être victimes de l'oïdium. Traitez-les préventivement avec Naturen Bouillie Bordelaise.

5. Tant d'avantages

Saviez-vous qu'un potager de 40 m² peut nourrir une famille d'un adulte et 2 enfants, ce qui représente 960 euros (valeur marchande) de légumes par an (*) ? Déduction faite de l'argent investi dans les outils de jardinage, les semences et les plants, le gain est de 800 euros. En outre, le jardinage permet de garder la forme. Pour un potager de 40 m², à raison d'une demi-heure à une heure par jour, d'avril à juin sur un an, on obtient 200 heures d'activité physique. Pendant que vous pratiquez vos activités en plein air, votre corps effectue, sans le savoir, 101 mouvements et vos enfants s'occupent activement. Pour un effort qui n'est pas plus intense qu'un tour à vélo.

(*) Etude du VELT (Vereniging voor Ecologisch Leven en Tuinieren - Association pour un mode de vie et un jardinage écologiques)

Retour à le potager

    Nos marques

    • Substral
    • Substral Naturen
    • KB plantenbescherming, ongediertebestrijding, voeding, potgrond
    • Nieuwe Roundup
debug