Un gazon sans obstacle

Quand semer du gazon ? Quelle est la nature de mon sol ? Comment bien choisir mon gazon ? Comment installer une pelouse ? Comment limiter les mauvaises herbes dans le gazon ? Comment éviter les déchets verts de votre pelouse ? Pourquoi est-ce que je retrouve de la mousse dans mon gazon ?

Comment éviter les déchets verts de votre gazon ?

Un gazon sans obstacle est également synonyme de diminution des déplacements à la déchetterie. Privilégiez une tondeuse mulching, qui coupe l’herbe finement et la laisse retomber sur la pelouse, alimentant ainsi votre gazon en azote. Les déchets verts issus de la tonte du gazon sont limités et l’herbe joue le rôle de paillis protecteur contre la sécheresse et d’engrais naturel pour votre gazon. La boucle est bouclée… mais cette technique va de pair avec une tonte régulière. Avec une dose de bon sens, tout devient plus simple, n’est-ce pas ? Vous pourrez ensuite profiter de votre pelouse préférée pour montrer vos talents de footballeur, jouer une partie de quilles ou pour vous assoupir un instant !

Comment bien choisir mon gazon ?

Les gazons sont à chaque fois des mélanges de différentes espèces de graminées de ray-grass, agrostides, différentes fétuques et autres pâturins des prés. Vous voulez créer une pelouse au style anglais avec un gazon constitué de fines feuilles d’une magnifique couleur verte ? Ou vous préférez peut-être avoir un gazon un peu moins esthétique, mais qui est capable de résister aux parties de foot endiablées et autres piétinements ? En fonction de votre préférence, le mélange de graines sera différent.

Il faut également tenir compte de l’importance de l’emplacement… Est-ce que le terrain est bien exposé au soleil, voire au soleil brûlant, ou plutôt à la mi-ombre, en bordure de mer, etc. ? Il existe pléthore de gazons aux propriétés diverses qui peuvent s’adapter à tous les types de situations et d’envies, il suffit ensuite de le choisir en fonction des vôtres.

Comment installer une pelouse ?

Les techniques varient selon la situation de votre pelouse.

VOUS VENEZ DE FINIR LA CONSTRUCTION ET LE TERRAIN EST VIERGE.

  • Enlevez les racines des mauvaises herbes et les gros cailloux.
  • Étalez régulièrement la terre au moyen d’une griffe pour la rendre meuble sur au moins 5 centimètres de profondeur.
  • Selon la surface, vous pouvez semer votre mélange de graines soit à la main avec le geste du semeur, soit avec un semoir à gazon roulant.
  • Passez le rouleau pour fixer les graines au sol.
  • Arrosez si les pluies du ciel ne sont pas au rendez-vous.

VOUS NE DEVEZ REFAIRE QU’UNE PORTION DE VOTRE GAZON.

  • Un an avant le semis, recouvrez la portion à refaire à l’aide d’une bâche noire. Cette méthode vous permet de facilement tuer les plantes situées sous la bâche. Le principe est élémentaire : sans lumière, aucun végétal n’est capable de survivre.
  • Enlevez la bâche et « balayez » la terre à l’aide d’une griffe afin de retirer les végétaux morts.
  • Décompactez la terre et passez le râteau pour rendre le terrain plus plane.
  • Semez votre mélange de graines.
  • Passez le rouleau.
  • Arrosez si nécessaire.

VOUS DEVEZ REGARNIR QUELQUES TROUS.

  • Grattez la terre avec une griffe de jardin afin qu’elle soit meuble sur au moins 5 centimètres de profondeur.
  • Semez votre gazon « regarnissage » à la main avec le geste du semeur.
  • Passez le rouleau.
  • Arrosez si nécessaire.

Comment limiter les mauvaises herbes dans le gazon ?

Les graminées qui se trouvent dans nos mélanges de graines de gazon sont des petites plantes. A contrario, les plantes que l’on qualifie souvent de « mauvaises herbes » comme les pissenlits et autres rumex ont généralement une taille plus importante.

Si vous tondez régulièrement votre pelouse, vous empêchez ces grandes herbes de repousser, car elles nécessitent de la hauteur pour se développer. À force de leur « couper l’herbe sous le pied », s’épuiseront et finiront par mourir. Si vous élaguez les grands arbres afin de favoriser la pénétration du soleil et si vous scarifiez le sol, la mousse apparaîtra moins facilement. En effet, la prolifération de la mousse est souvent due à un manque de lumière ou à un excès d’humidité. Et s’il suffisait juste d’une dose de bon sens pour créer et gérer son gazon en toute simplicité ? En route vers le B-A BA d’une belle pelouse…

Quand semer du gazon ?

Semer du gazon peut paraitre facile. Mais il faut s’assurer de le semer au bon moment. Pour être sûr de son coup et d’être certain d’avoir une belle levée des semis de graines de gazon, il est conseillé de semer lorsque le sol est réchauffé.

Comment réussir son semis de gazon ?

Pour être précis, vous avez le choix entre semer le gazon à la fin du printemps ou bien après l’été, au début de l’automne. Si vous suivez ce conseil, vous pouvez être certain que les graines auront assez la chaleur pour germer tout en profitant des dernières pluies du printemps ou des premières de l’automne ! Eh oui, pourquoi ne pas faire appel à l’eau du ciel pour faire le boulot d’arrosage à votre place, il serait dommage de s’en priver, n’est-ce pas ? Évidemment, le réchauffement de votre terre est lié à sa composition, et il est donc essentiel de s’intéresser à la seconde question…

Quelle est la nature de mon sol ?

En fonction de la nature de votre sol, le réchauffement de la terre se fera plus ou moins rapidement. Si votre terre contient beaucoup de cailloux, elle est calcaire et se réchauffe facilement. Vous pouvez dès lors semer votre gazon dès le printemps. Si elle est orangée et compacte, vous avez affaire à une terre argileuse qui aura beaucoup de mal à se réchauffer. Dans cette situation, il est préférable de semer votre pelouse au début de l’automne. La terre sablonneuse est très légère et se réchauffe très rapidement, dès le printemps les semis seront mis en place. La terre humifère qui est très foncée se réchauffe vite, les semis de printemps sont conseillés.

Pourquoi est-ce que je retrouve de la mousse dans mon gazon ?

L’apparition de mousse dans votre gazon indique la présence de mauvaises conditions de milieu pour les graminées. Les facteurs qui jouent en faveur de la prolifération de cette mousse sont nombreux : Beaucoup d’ombre issue d’arbres, d’arbustes ou d’une construction, sol avec un drainage insuffisant, sol trop compact ou sablonneux, fertilisation insuffisante, tontes pas assez longues, mélanges de gazon non propices à l’exposition du terrain, acidité du sol - trop d’humidité.

Si vous décidez d’éliminer la mousse sans en combattre les origines, elle reviendra sans arrêt et vous serez obligé d’effectuer souvent (trop souvent !) les mêmes gestes pour lutter contre sa prolifération qui étouffe rapidement le gazon. Voici donc quelques mesures d’entretien pour éviter l’implantation des mousses :

  • Fertilisez régulièrement votre pelouse à l’aide d’engrais longue durée afin d’aider votre gazon à devenir dense et bien vert p.e. Substral All-in-One.
  • Tondez de 50 à 70 mm de haut dans les endroits ombragés.
  • Optimisez la structure du sol et mettez en place un réseau de drainage qui fonctionne.
  • Aérez le sol en surface et en profondeur - choisissez des espèces de graminées qui apprécient l’ombre.
  • Utilisez un produit complet de type Substral engrais gazon + anti-mousse afin de stimuler le gazon tout en détruisant la mousse.
  • Une fois la mousse éliminée, ramassez-la méticuleusement et comblez les espaces dégarnis en semant des graines de gazon ou encore du Patch Magic.
Retour à soin du gazon

    Nos marques

    • Substral
    • Substral Naturen
    • KB plantenbescherming, ongediertebestrijding, voeding, potgrond
    • Nieuwe Roundup
debug